Mar 27, 2008

Ils bannissent les enfants

Les francophones bannis des aires de jeux d'une ville flamande

LE MONDE | 27.03.08 | 15h40

Commune verdoyante et privée de charme, Liedekerke, près de Bruxelles, est le théâtre d'un nouveau conflit entre Flamands et francophones. Sur sa vaste aire de jeux, il y a peu d'enfants en ce jour gris et pluvieux. Et il y en aura, bientôt, encore moins : la municipalité a décidé que les 6-12 ans qui ne parlent pas le néerlandais en seront bannis.
"Raison de sécurité", invoque la mairie, détenue par le parti chrétien-démocrate, le CD & V du premier ministre Yves Leterme. Le bourgmestre Luc Wynant a évoqué, mardi 25 mars, la difficulté de gérer des "bandes" d'enfants. Lapsus ? "Ne cherchez pas la petite bête...", ricane une employée municipale qui tente, en vain, de trouver un responsable pour commenter la décision.
Officiellement, l'interdiction a été décidée après un constat effectué à l'été 2007 : sur les 120 enfants présents, 20 ne comprenaient pas les moniteurs. "Cela crée des problèmes et peut s'avérer dangereux", a affirmé Dorette Heymans, adjointe au maire.
Des problèmes ? On n'en a pourtant jamais connu de graves à Liedekerke. Les responsables de l'aire de jeux parlent dès lors d'une mesure préventive et soulignent que certains parents se sont d'ailleurs déjà vu "conseiller" d'aller faire jouer leur progéniture en d'autres lieux.

1 comment:

Sacred Celtic said...

bientôt le brassard ou l'étoile jaune…ou bien non, des plaques d'immatriculation distinctes : pour pouvoir ségréger tranquille...
Ah le bon vieux temps de l'apartheid ! tiens, tiens… Un mot néerlandais, aussi, "apartheid"...

Sacred Celtic aŭdas...

Sacred Celtic ridegas

La fin de la Belgique

Memokado - Mes idées cadeaux

wibiya widget